VENDREDI 1er JUILLET - SAINT-MACAIRE

Sukh Mahal [Indian free rock / Gironde] & Trans Kabar [Maloya-Rock / La Réunion – Paris]

Dès 18h30 - concerts à 21h00 // Saint-Macaire // Château de Tardes [Repli possible salle François Mauriac ]

15 € / 10€ / Gratuit – de 16 ans // Forfait 1 & 2 juillet 24 € / 16 € / Gratuit – de 16 ans

photo artiste

Grand Kabar de Saint-Macaire
Trans Kabar [Maloya-Rock / La Réunion - Paris] + Sukh Mahal « Shankara » [Indian free rock / Gironde]

18h30 – Paroles d'artiste avec Jean-Didier Hoareau et Stéphane Hoareau
19h30 – Apéro et restauration réunionnaise
21h00 - Sukh Mahal « Shankara » [Indian free rock / Gironde]


Sukh Mahal, c'est une immersion atypique dans la culture indienne et les musiques nomades emmenée par Olivier Olivero (ex Rageous Gratoons), grand voyageur, fils de Gitan catalan, parti à la recherche de ses origines du Rajasthan à l’Andalousie, suivant sa propre latcho drom.
Accompagné de Marc Mouchès au saxophone et David Muris à la batterie, il dessine une route des Indes très personnelle inspirée des musiques traditionnelle du Rajasthan et des Balkans, puissamment imprégnée de rock, de jazz, et d'ethno-dub. Les chants, qui évoquent les travers des sociétés englobantes, sont inspirés de mantras, de poésie soufi, des textes millénaires du Theravāda et font résonner les langues sanscrit, urdu, rajasthanie, romanes & romineste...
Embarquez pour une remontée en bateau pirate de la Garonne au Gange en passant par le Danube !

« Un voyage sonore des beasties Boys à Ravi Shankar, avec des musiciens passionnés par les musiques d'Europe centrale et d'Asie Mineure » Sud Ouest

Olivier Olivero : chant, contrebasse, harmonium indien
Marc Mouchès : saxophone
David Muris : batterie



22h30 – Trans Kabar [Maloya-Rock / La Réunion - Paris]

Trans Kabar électrise le maloya tout en restant fidèle à la tradition des “Servis Kabaré”, cérémonie festive issue des rituels des esclaves pour communier avec les ancêtres par la musique, les chants et les danses. Un rite souvent rejeté, interdit, presque oublié, qui a survécu dans la clandestinité.
Le “Trans”  rappelle quant à lui la transe, aboutissement naturel du maloya, quand les percussions se déchaînent et les danseurs s’emballent. Ici le tempo s’accélère au rythme de riffs électriques et de thèmes frénétiques, en passant par de longues incantations mélancoliques, servies par la voix habitée et le kayamb ternaire de Jean-Didier Hoareau. En flagrant délit de marronnage musical, ivre de liberté, le quartet nous embarque avec sa transe rock dans une Réunion urbaine et mystique.

« … Jean-Didier Hoareau. Une voix remarquable, brûlante d'une braise rougeoyante mais aussi parfois traversée d'un vent doux et apaisant... »Le Monde (par Patrick Labesse)

Jean-Didier Hoareau : voix, kayamb
Stéphane Hoareau : guitare électrique, chœur
Théo Girard : contrebasse, chœur
Ianik Tallet : batterie, chœur

©Caroline Pioger & N'Krumah Lawson Daku





Avec le soutien de la commune de Saint-Macaire



Discographie

Construite à la période charnière du XIIè siècle, la Maison de Tardes est l'un des fleurons du patrimoine de Saint-Macaire, souvent improprement appelé château de Tardes. Il s'agit d'une maison forte ayant appartenu à un riche marchand.

bouton billetterie

MAIS AUSSI :

Le lendemain...

Samedi 2 juillet, Saint-Macaire  - Château de Tardes – Place Châteaudun

18h30 – « Paroles d'artiste » avec Ruşan Filiztek

19h30 – Apéro et restauration turque

21h00 – Concert de Ruşan Filiztek (saz) et Sylvain Barou (flûtes et duduk) [Turquie - France]